Désencombrer les jouets

download (1) copy

Ayant décidé de rendre ma vie (et celle de ma famille) plus minimaliste, je me suis dressée une longue liste (de plusieurs pages) de tout ce qui était à trier, soit toute la maison, hehe. Je tri souvent, j’apporte des quantités folles aux centre de dons, j’en donne à des amis, des amis d’amis etc, et ce qui est le plus problématique ce sont les…

JOUETS !

Avec 3 enfants, les jouets s’accumulent vite. Il ne manque jamais d’occasion pour leur en offrir, anniversaire, Noël, St-Valentin, Pâques etc. De plus il ne manque jamais de personne pour en offrir : grands parents , marraines, parrains, oncles, tantes, amis de la famille etc. J’ai beau toujours trier et en donner on dirait qu’ils en ont toujours autant. C’est comme une bataille sans fin malgré tous mes efforts pour désencombrer. Vivement que nous avons une maison et qu’ils ont une salle de jeux parce que nous serions ensevellis. Il y a des jouets au sous-sol et dans chacunes de leurs chambres.

Maintenant que j’adopte plus intensément un mode de vie plus minimaliste, j’ai commencer hier à faire le tri sérieux des jouets.

*

Un enfant qui à trop de jouets fini par ne jouer qu’avec une infime partie de ceux-ci. Et je dois admettre que je le réalise avec mes enfants. Ils finissent toujours par avoir les mêmes jouets dans les mains et quand je fais des tri, ils ne réalisent même pas que des jouets sont partis. Prennez un instant et pensez à vos enfants… jouent0ils vraiment avec tous les jouets?

Dans le processus de désencombrement des jouets il faut s’arrêter quelques instants et réfléchir sur quelques points.

– Il faut réussir à se convaincre soi-même que le fait d’avoir moins de jouets est et sera bénéfique pour nos enfants. (Je publirais d’ailleurs un post à ce sujet). Parce que oui, LESS IS MORE. Et nul besoin de devenir radical du jour au lendemain, on y va comme bon nous semble, en écoutant nos valeurs, et nos enfants.

– Les jouets éducatifs.. combien en ont-il vraiment de besoin? Et à quel point doit-il être éducatif? J’avoue que j’aime bien les jouets classés éducatifs, mais là ou il faut tracer la ligne c’est que le jouet doit laisser place à l’enfant pour agir par lui-même. Les jouets qui font tout, parlent, et jouent presque seuls sans l’enfant (j’exagère à peine, hehe) ne sont pas vraiment bien pour le développement de l’enfant. Moins le jouet en fait tout seul, plus l’enfant doit en faire, mieux c’est. C’est facile de tomber dans le piège des jeux éducatifs, il en existe des tonnes et pour tous les goûts. Je suis moi-même à demi tombée dedans. Il existe de si bonnes compagnies avec des jeux si bien fait (qui font réellement travailler l’enfant), mais reste que.. en on t-ils besoin d’autant?

– Il faut choisir la qualité avant la quantité. Rien ne sert d’avoir 45 000 jouets qui ont une durée de vie de 2-3 mois, qui briserons, qui finiront à l’oubli, qui ne passerons pas d’un enfant à l’autre.. suffit d’en avoir moins, mais de meilleure qualité (j’essais de prioriser les jouets de bois, de tissus). C’est selon moi un des trucs les plus durs à faire pour les gens en général, parce que c’est si simple et si peu cher d’acheter des jouets de mauvaise qualité. Il y a aussi ceux qui achètent seconde main (comme moi), le prix est tellement bas qu’il est facile de tomber dans le piège de l’acheter quand même et que finalement il ne servira jamais. Il faut réussir à se contenir un peu.

– Il faut trier fréquement, parce que même avec un mode de vie plus minimaliste, nos enfants grandissent et leurs goût changent, il faut donc retrier parfois.De plus il y aura d’autres jouets qui vont entrer dans la maison un jour, donc il faut montrer la porte de sortie aux vieux qui ne servent plus.

– Définir des endroits dans la maison pour les jouets. Fini les jouets qui sont partout (pas le cas ici, mais le cas chez beaucoup de gens) Plus on a des espaces restreints pour les jouets, moins il y a de chances d’en avoir une tonne. Prennons une étagère en exemple, Il faut expliquer le concept à nos enfants que  quand l’étagère est pleine, il n’y a pas de nouveaux jouets qui entreront dans la maison, pour se faire, il faut sortir les vieux de l’étagère.

– Ne pas se laisser influencer par les ”modes” dans le monde des jouets, parce que oui il y en a! Vous savez, les jouets de personnages de films et des produits dérivés il y en a, des tonnes! C’est sur que si l’enfant aime un personnage précis, pas besoin de tout lui refuser, il peut en avoir une poupée de la reine des neiges, juste pas TOUS ce qui existe de ce film. Il y à aussi tout ce qui est ”Cool” pour le moment, parce qu’un jour ce ne sera plus aussi ”cool” et ca prendra la direction des oubliettes. Ici mes enfants n’auront pas de chambres entières décorées en personnages d’un film.

– Évitez d’avoir beaucoup de jouets en double, triples etc. Et je ne parle pas nécessairement d’avoir 2 poupées identiques, mais le fait d’avoir 15 poupées, même si elles sont différentes , reste que ce sont des poupées. Personne n’a besoin d’autant du même type de jouets.

– Être plus éclairé face aux compagnies et aux magasins de jouets. On est jamais trop conseillé. Lisez, faites de meilleurs choix (de compagnies soucieuses de l’environnement par exemple), et ne soyez pas gênés, vous pouvez écrire aux compagnies (pour savoir si leurs encres sont végétales par exemple).

– Impliquez vos enfants dans le processus. Profitez-en pour leur expliquer le partage, la notion de don. Ammenez les au centre de dons quand vous irez porter les vieux jouets. (La dernière fois Auguste était tellement fier que l’homme lui donne un petit train pour le remercier)

*

Étapes utiles

Par étapes je veux plutôt dire une petite aide pour aider à se lancer dans cette aventure sans se sentir étourdis par tout ce qui est à faire.

Tout d’abord, ayant beaucoup lu sur le sujet, ce qui resort le plus souvent (et qui est vraiment efficace) c’est de tout sortir les jouets de l’endroit où ils sont, soit une pièce, une armoire, un bac.. et de les étendre sur une surface (plancher, table..). C’est là et uniquement là que l’on réalise la vraie quantité, l’ampleur de la quantité.

Ensuite on peut classer par catégories, là aussi ca aide à faire des choix, on réalise qu’on a 50 poupées, 15 trains etc.

On peut enlever tout ce qu’à première vue ne nous intéresse déjà plus.

On peut demander à notre enfant de choisir en premier ses préférés avant le tri.

*

Tout ceci ne reste que des pistes de réflexions, libre à vous de rendre le processus à votre image, en écoutant vos valeurs, en écoutant vos enfants.

De plus, il se peut que ca prenne du temps, pas besoin de devenir un extrémiste du jour au lendemain, allez y à votre rythme.

Au final, l’important à se rappeler, c’est que c’est plus simple qu’on ne le croit désencombrer les jouets.

*

Bon ménage! Vous allez voir, on se sent tellement plus léger après.

À bientôt!

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s