5 trucs sains et écolos pour réduire sa facture d’épicerie

banner copy

Souvent dans des discussions sur le thème de coût de l’épicerie pour une famille sur des réseaux sociaux, j’en suis venue à parler de chez moi. J’aime partager à ce sujet avec les autres parce que les gens en général peuvent faire de gros changements dans leurs habitudes et en sortir gagnants sur tous les points. À la maison, nous sommes 5 (2 adultes et 3 enfants), les courses se font une fois par semaine, parfois par semaine et demi et jamais la facture ne dépasse le 100-115$. Quand je lis que certaines familles frisent le 1000$ et + par mois pour 4 personnes et qu’ils n’arrivent plus financièrement, je suis en sueurs. À la base, ici ce n’est pas qu’une question d’argent (bien qu’il est agréable de mettre tout ce surplus sur autre chose), mais aussi parce que je prone la simplicité et l’alimentation saine et des habitudes de consommation/vie plus écologiques. (D’ailleurs, à l’épicerie j’évite le suremballage, les emballages de plastiques, j’apporte mes sacs filets pour les fruits/légumes et mes sacs pour emballer mes achats)

Je partage donc avec vous quelques trucs afin de faire diminuer le coût de votre épicerie tout en mangeant plus sainement et plus écologiquement.

*

Ribbet collage3 copy

REVOIR SON ALIMENTATION

Il est temps de repenser à votre alimentation en générale. Il n’est jamais trop tard ou trop difficile de faire des changements. Évidemment, peu de gens changent complètement en un jour, c’est un cheminement, des étapes et de la motivation de vouloir changer. .0

Revoir son alimentation n’apporte que du positif. Votre santé sera meilleure, ce sera plus écologique et plus économique pour vous.

C’est un fait connu, la consommation de viande a un impact terrible sur l’environnement (j’omets l’aspect éthique puisque chaque personne a ses propres valeurs, je ne veux pas qu’il y ai un ton moralisateur à mon article, à chacun son cheminement), sur la santé et sur le porte-feuille. Soyons réalistes un instant, livre pour livre, une livre de légumineuses est bien meilleure sur tous les points pour la santé qu’un livre de viande en plus d’etre beaucoup moins chère. Commencez donc par consommer moins de viande pour peut être un jour vous rendre à plus du tout tout dépendament de vos choix. Il y a tellement d’alternatives et de magnifiques et simples recettes sans viande. Il est plus temps que jamais d’arrêter de regarder les végétariens (sans viande) et végétaliens (sans aucun produit animal) d’un mauvais oeil. Ne tombez pas non plus dans le piège des produits transformés ”substituts de viande”, ils sont tout aussi chers et bien souvent pas très sains (additifs, trop de sel etc). Oser le tofu, le seitan (qui se fait assez facilement soi-même), les légumineuses, d’ajouter plus de graines et de noix à votre alimentation, les laits végétaux etc.

C’est également le temps de revoir la quantité d’aliments que l’on mange. c’est une mauvaise habitude de l’humain que de trop manger par rapport à ce qu’il à réellement besoin en terme d’apport énergétique dans une journée. Il faut écouter notre corps et reconnaitre les signaux de faim/saciété. Il faut cesser de manger par ennui, de manger nos émotions, de collationner sans arrêt et de boire beaucoup trop de liquides sucrés. On voit un impact sur notre corps (perte de poids, meilleure forme, plus d’énergie) et sur notre consommation quand on réussi à arrêter de toujours grignotter. Buvez plus d’eau, diminuez le jus, le café etc et buvez de l’eau, encore plus d’eau. C’est gratuit et bien meilleur pour vous. Il faut opter pour des collations plus saines telles que des noix, des crudités, des fruits, des barres tendres maisons etc. Évitez d’avoir un garde manger qui ressemble à un dépanneur. Ca peut sembler ridicule, mais quand on calcule tout ce qui peut se trouver dans un garde manger moyen en terme de sucreries/grignotises, la facture monte assez vite.

C’est le temps aussi d’ajouter plus de fruits et de légumes dans votre alimentation parce que contrairement à la croyance populaire, c’est faux que c’est trop cher manger des fruits et légumes. Il suffit simplement de magasiner intelligement, de surveiller les spéciaux, d’acheter de saison et de couper tout ce qui est inutile autour (ex : trop de collations). Il y a tellement de variété qui peuvent plaire à tous qu’il est simple d’en ajouter quelques unes à votre vie.

Chaque petit changement fera une différence visible!

Ribbet collage2 copy

CUISINER

Sotez votre tablier du placard et cuisinez!

De faire soi-même ce que l’on mange a un énorme impact sur notre facture d’épicerie. De plus, l’impact écologique et celui sur votre santé sont très présents également. Précisons une chose ici, tous ne sont pas au même niveau culinaire ou tous n’ont pas des tonnes de temps libres. Allez-y avec ce que vous savez pour commencer, expérimenter, sortez de votre zone de confort, vous allez vois, c’est plus simple que vous ne le croyez. Vous n’avez pas à tout jeter et tout faire vous même, allez-y comme vous le sentez. Même une seule chose va avoir un impact positif. En cuisinant soi-même, nous sommes au courant de ce que nous mangeons réellement, nous controllons les ingrédients, nous évitons des additifs et les excès de gras, de sel et de sucre par exemple.

Essayez de consommer le moins possible de prêt à manger, d’aliments transformés et de repas surgelés. Non seulement ils sont  bourrés de sel, de gras, de sucre et d’additifs alimentaires, ils sont extrèmement chers comparativement à la version maison. Pour avoir travailler (et gérer) plusieurs années dans une grosse chaîne d’épicerie, laissez moi vous dire que les repas tout prêts coutent à produire une fraction de ce qu’ils vous coutent en tant que consommateurs. La majorité du temps en plus, ce sont des recettes assez simples à faire chez vous (ex: paté chinois, lasagne etc). Pour le même prix, dites vous que vous pourriez en faire pour 3 repas au lieu d’un seul.

Les produits transformés aussi sont les ennemis de l’épicerie saine, écologique et économique. Ce n’est pas une surprise, le sel et le sucre sont en quantité astronomique dans les produits transformés (ex: soupe en boite, riz en boite, accompagnement de pâtes en sachet etc) en plus de faire grimper rapidement la facture d’épicerie. Prenons l’exemple d’une soupe. Même en gros rabais, elle reste beaucoup plus chère que de faire une soupe soi-même. Quand je fais une grosse mijoteuse de soupe minestrone, non seulement elle coute à peine quelques dollars à faire, mais je controle ce que j’y met en plus de la rendre beaucoup plus consitance et nutritive que n’importe quelle sorte du commerce. Oubliez les portions individuelles (compote, petits jus en boite, barres-tendres etc), faites les vous-même ou achetez un gros format et utilisez des contenants hermétiques pour les transporter. Toutes ces choses en portions génèrent des quantités monstres d’ordures. Vous avez le pouvoir d’éviter cela en plus d’économiser en même temps.

N’ayez pas peur de cuisiner en gros, vous pouvez congelez pratiquement tout et vous pouvez vous servir des restes pour vos lunchs dans la semaine (ce que mon mari fait, il apporte toujours son lunch). Ayez chez vous les ingrédients de base en tout temps (grains, farine, huile, noix, légumineuses, épices etc), vous aurez moins la tentation d’acheter une version déjà toute faite pour éviter d’acheter les ingrédients que si vous avez déjà tout (ou presque) à la maison.

À l’épicerie, restez loin des rangées du centre, c’est la où se trouve tout ce qui est transformé et plus c’est à la hauteur de nos yeux, pire c’est. La prochaine fois, dans le rayon des céréales, regardez le milieu de l’étalage, vous y trouverez toutes les boites de céréales extra sucrées et colorées (et chères). Descendez vos yeux un peu, tiens tiens! On retrouve les grains nobles, biologiques, non transformés et beaucoup moins chers. (En plus d’être nettement meilleurs sur votre santé). Ne tombez pas dans les pièges tendus. N’ayez pas peur également d’aller jeter un oeil dans le rayon des liquidations. C’est l’endroit idéal pour trouver des malaimés moins chers qui peuvent finir en recettes, en muffins ou en smoothies. Recemment, les épiceries ont pris un virage plus éco-responsable en vendant des légumes et fruits moins jolis (imparfaits), là aussi il y a moyen de faire de belles économies, parce qu’après tout, ca ne change rien la forme de notre poivron quand on sait qu’il fini dans notre estomac.

Il y a plusieurs petits moyens d’économiser. En utilisant les fruits et légumes congelés par exemple. Ils sont disponibles à l’année, sain et remplacent bien dans une recette quand l’équivalent non surgelé est à un prix exhorbitant. Il est facile d’économiser encore plus en achetant nos légumineuses sèches au lieu de conserves. C’est si simple à cuire et ensuite ca se congèle extrèmement bien. Acheter en gros est un autre exemple, mais seulement si vous êtes surs de ne rien gaspiller, sinon c,est retour à la case départ. Quand il y a un solde sur un aliment que vous consommez fréquement, prenons par exemple le lait de soya biologique (les enfants en boivent beaucoup), quand il est en solde, je vais en acheter plus parce que je le sais qu’il va être utilisé.

Ribbet collage copy

PRODUITS DE SAISON / EN SOLDE

Une de mes façon de manger sainement sans me ruiner est de manger selon les saisons et les spéciaux puisque dans ma famille nous consommons vraiment beaucoup de fruits et légumes. J’achète selon ce qui est en solde (mis à part des exceptions qui sont toujours présentes telles que les avocats, les carottes bio, le gingembre, ail, oignons verts, pommes, bananes bio etc) Je ne vais jamais acheter de poivrons à 6$/livre, ni un chou-fleur à 8$ (comme nous avons vu par le passé). Je regarde les circulaires (nous achetons aussi au costco, mais encore une fois quand cela vaux vraiment la peine, ex: un cantaloup de 8lbs pour 3$, oui, c’était toute une aubaine!) et planifie nos crudités/fruits/fruits pour smoothies en conséquence de qui est en spécial. Je regarde aussi les saisons pour planifier. Par exemple, l’automne les courges sont abondantes, économiques et délicieuse, nous en mangeons encore plus ou quand c’est la saison des pommes, elles sont délicieuses, peu chères, c’est le temps d’en profiter. En plus lorsque le produit est de saison, cela nous permet d’encourager local et souvent de pouvoir aller le chercher directement au producteur (économique et écologique-peu ou pas de transport) Prennez la peine de comparer les épiceries entre elles, n’y allez pas à l’aveuglette. De plus, maintenant il y a deux chaines qui acceptent de modifier les prix sous présentation de preuves d’ailleurs. Cette pratique fait sauver un temps fou et fait économiser. Cessez d’avoir peur des circulaires, regardez-les!

C’est sur que j’aime manger ce que j’aime, mais je suis aussi réaliste, je trouve cela ridicule de payer un prix de fou quand la semaine suivante il sera en spécial pour une fraction du prix. Il faut apprendre à controler ses envies du moment.

Quand un produit est en solde ou de saison, c’est le parfait temps pour faire des réserves dans son congélo (c’est tout simple de congeler des fruits et légumes). Chez moi, mon congélateur vertical après la saison des petits fruits en autocueillette est rempli de pots masons de fruits pour les smoothies ou les muffins.

Ribbet collage1 copy

REPENSER SES RECETTES / MENUS

Peu de gens y pensent vraiment, mais de réduire le nombre de types de repas dans notre vie simplifie bien des choses, autant au niveau logistique qu’au niveau monétaire.

Je prends ma famille en exemple. Ici, nos plats/recettes reviennent toutes les semaines et chaque mois. Je sais ce que chaque membre aime manger (avec trois enfants très sélectifs au niveau alimentaire) donc au fil du temps je n’ai garder en tête que les meilleurs plats. Notre alimentation est hyper saine et tellement simple. En fait, il y a peu de recettes en tant que tel, je mnage beaucoup cru et dans tous les repas il y a des crudités, des fruits et plusieurs composants que tous peuvent prendre comme ils veulent (wraps à remplir soi-même, salades repas, légumes vapeur/grillés etc). Dans le passé, quand j’habitais seule, j’aimais bien essayer toutes sortes de recettes, mais je me suis rendue compte vite que c’était inutile. On fini par s’embourber d’une panoplie d’aliments qui ne reserviront plus, on perds du temps et au final, il se pourrait que personne n’aime cela. Pensez-y un instant, vous aussi avez des plats qui reviennent sans cesse dans vos menus (écrits ou dans votre tête). Maintenant avec une famille, j’opte pour la simplicité et ne vous inquietez pas, c’est varié, nous ne mangeons pas la même chose 3 fois par jour, 7 jours semaine.

L’industrie des livres de cuisine n’aide absolument pas la cause. Dans la dernière année, j’ai pratiquement tout donner les miens, à l’exception de moins d’une dizaine de livres vegan, parce que ca ne servait à rien. Chez pratiquement tout le monde que je connais, les livres restent là, comme des bibelots et quand ils se font ouvrir, ils ammènent les gens à consommer des aliments dont ils risques de ne jamais se reservir dans le futur en plus de les embarquer dans des recettes complexes, longues et qui ne sont pas toujours concluantes. C’est une source de gaspillage d’aliments et de gaspillage d’argent. Cessez d’en accumuler et simplifier vos menus. Allez-y, assoyez vous et pensez à ce que vous manger sur une base hebdomadaire, comme dit précedement, vous allez voir des cycles, des routines.

En décidant de simplifier ses menus, non seulement on gagne du temps, mais on simplifie également notre garde-manger / réfrigérateur / congélateur. Fini le temps des armoires à épices qui débordent et qui au bout de l’année tout ce qui s’y retrouve fini aux ordures. Ne gardez que ce dont vous vous servez réellement. Je ne dis pas de ne plus jamais essayer quelquechose de nouveau, mais de réduire le nombre de recettes de votre répertoire.

Ribbet collage4 copy

PLANIFIER

La planification est essentielle afin de réellement économiser.

Premièrement, établissez-vous un budget hebdomadaire ou mensuel pour le mois et tentez de ne pas déborder sans bon sens. Ce n’est pas obligatoire d’être au sous prêt, mais cela aide à se donner une idée, à éviter la surconsommation et à pousser vers d’autres options d’aliments, vers les soldes etc. Vous pouvez aussi planifier vos repas de la semaine ou du mois afin d’éviter de devoir retourner l’épicerie plusieurs fois. C’est chose connue, plus nous allons de fois à l’épicerie, plus nous consommons, même si nous n’en avons pas réellement de besoin. Chez moi, nous y allons 1 fois par semaine – semaine et demi.

L’aide ultime selon moi est la liste d’épicerie. Avant de partir faire les courses, prennez le temps de regarder dans vos armoires, votre réfrigérateur et votre congélateur. Cela évitera de vous faire acheter des aliments que vous avez déjà, évitant ainsi la surconsommation et le gaspillage. Qui veux 10 conserve de tomates?! Ensuite, faites une liste de ce qu’il manque (en prenant compte des spéciaux et tout, voir point ”PRODUITS DE SAISON / EN SOLDE”. Une fois à l’épicerie, tenez-vous en à la liste. Pratiquement tout le monde consomme trop et par le fait même gaspille trop. N’oubliez pas que les épiceries vont tenter de vous séduire un peu partout au fil des rangées. Quand je vais à l’épicerie, j’apporte ma grande liste avec ce qu’il manque et je la suis. Parfois je vais prendre quelques chose de plus, mais j’essais de ne pas me laisser emporter pour justement éviter le gaspillage.

Soyez également réaliste sur votre consommation réelle. Si vous êtes seul et ne mangez que peu de légumes, d’acheter 8 concombres anglais pour une semaine risque fortement d’être du gaspillage. C’est de l’argent jetté aux ordures en plus de beaux aliments qui finissent aux ordures (ou au compost). Cessez de voir trop gros, achetez ce dont vous avez RÉELLEMENT de besoin.

Un petit truc, n’allez pas faire l’épicerie avant de manger, vous serez tenter par tout ce qui se trouve sur votre passage, vous succomberer à la tentation d’acheter trop ou d’acheter du prêt à manger)

*

Et vous, avez-vous des trucs pour réduire votre facture d’épicerie?

Avez-vous fait des changements dans votre façon de faire?

À bientôt!

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s