Libres d’apprendre…

ookok copy

Je me suis jointe à d’autres parents blogueurs ayant choisis d’autres options que l’école traditionnelle pour leurs enfants afin de témoigner de ma vision, de mon expérience et des bienfaits. Le projet initié par Julie Duquette (Maman Escargot) du blogue ”Escargot et coquille” (voir son article à ce sujet ICI) et de Julie R-Bordeleau du blogue ”LilyAcademix” (voir son article à ce sujet ICI) a pour but d’être envoyé au Ministre de l’Éducation et aux députés afin de démontrer la richesse de l’éducation en famille.

Le thème proposé traite de ce que l’éducation en famille / à domicile représente pour nous et notre famille, ce que ça nous apporte de positif et comment nous le vivons quotidiennement.

Notez ici que je parle uniquement en mon nom, que c’est ma vision de la vie et que tous sont libres de choisir ce qui les rejoins le plus en terme de valeurs et de choix éducatifs.

Soyez fiers de vos choix, affirmez vous, gardez la tête haute et souriez, la vie est belle!

unschool4-holt.jpg

À mes yeux à moi, la vie se doit d’être vécue pleinement, sans contraintes, librement, dans le bonheur et sans regrets. C’est la raison pour laquelle mes enfants ne vont pas et n’iront pas à l’école.

Ils sont libres… libres d’apprendre au travers la vie. J’ai écouté mon coeur et il a suivi le chemin des apprentissages libres en famille (unschooling). Ce choix implique d’avoir un environnement riche et de respecter les idées et les intérêts de mes enfants. Nous n’avons pas d’horaire, de matières précises ni de cahiers/manuels précis. Je ferme les yeux et avec mon coeur j’écoute simplement les voix de mes enfants, ils me partagent leurs passions, leurs envies et moi je suis là pour les accompagner sur le grand chemin de la vie. Mon rôle n’étant pas de leur dire quoi faire ou quoi choisir, mais simplement de marcher à leurs côtés. Je veux qu’ils aient le feu sacré en eux, je veux voir leurs yeux briller et de les voir épanouis, heureux et libres. Je veux voir mes enfants grandir et être qui eux décident d’être, non pas ce que la société dicte d’être. Qu’ils soient fous, colorés, aventuriers, amoureux, passionnés, créatifs.. ils sont et seront eux tout simplement.

Je ne me suis jamais conformée à la société, d’autant par mes paroles, mes gestes, mon apparence et mes choix de vie. Je refuse de voir mes enfants devoir entrer dans un moule, de voir le feu s’éteindre, de voir leur amour de la vie se faire piétinner par la société. Je serai toujours là pour défendre ce droit de liberté, toujours là pour qu’ils sachent qu’ils peuvent être eux sans peur de réprimandes, sans peur de déplaire, sans la peur de ne pas avoir de place.

229331805995160907_i9w8j2ER_c

Mes trois enfants sont différents et c’est un fait connu, la société n’est pas adaptée pour tous ceux qui sortent de la ”normalité” qu’elle impose. Je refuse de voir mes enfants dans des classes ”spécialisée”, de les voir avec des pilluliers remplis de médicaments, de les voir évalués sur tous les points sans arrêt par des docteurs. Je n’aime pas les étiquettes, les classement par différences, les préjugés, la façon dont les autres traitent ceux qui sont différents.. je veux qu’ils puissent être heureux sans peur de moqueries, d’insultes, d’isolation et de tristesse. Quand on y pense, que savons nous des autres? Qui sont-ils vraiment? Toutes les différences ne sont pas visibles. Il y a 10 ans, j’ai reçu le diagnostique de trouble de personnalité limite et est ce que ca a changé quelque chose… non! Je suis moi que ca plaise ou non aux autres. C’est pareil pour mes enfants. Être autiste, TDAH avec impulsivité ou retard global de développement qu’est ce que ca change vraiment? Est-ce que ca change quelque chose pour les autres? NON! C’est simplement une série de mots sur papier, simplement qui ils sont et qui ils seront toujours, que ca plaise aux autres ou non. Je veux que mes enfants soient fiers d’eux, qu’ils gardent la tête haute parce qu’un papier n’empêche en rien une vie extraordinaire, ou de changer le monde.  Quand j’y pense, l’école traditionnelle ne serait pour eux qu’une prison. Ils seraient exclus, poussés dans un coin, sujet de moqueries, intimidés et ne pourraient jamais être pleinement eux et atteindre leur plein potentiel.

`Pour moi, l’éducation ne se résume pas en être assis sur une chaise plusieurs heures par jour, 5 jours par semaine à se faire dicter des faits pour nos préparer à des examens. C’est à mes yeux, complètement autre chose. Les vrais apprentissages se font partout et en tout temps. Toute situation de la vie est propice aux apprentissages. Je ne suis pas du tout contre l’éducation, loin de là, mais je suis en désaccord avec l’Institution qu’est l’école, le système de l’éducation en d’autres mots. Il y a évidemment bon nombre de professeurs passionnés et dédiés à la cause qui font un travail extraordinaire. J’en ai eu plusieurs dans le passé dont certains sortaient du lot et rendaient la matière vivante. Ceci dit, ce n’est pas le cas pour tous et le système de l’éducation est vieux, désuet et mal adapté pour les garçons, pour les différents, pour tous en fait. Même le prof le mieux intentionné de la terre, ne pourrait se permettre de réellement bien encadrer mes enfants et je ne peux qu’avoir un peu de compassion à leur égard, eux même ont des ”ordres” à suivre, ils ont tous des gens en haut d’eux qui leur dictent quoi faire. Les écoles, c’est comme des compagnies, ca doit fonctionner et pas trop s’éloigner de la ligne. Ceci dit, même si le système était meilleur, je ne voudrais pas plus les envoyer à l’école traditionnelle. Elle va à l’encontre de mes valeurs de vie.

L’école brime la liberté, la créativité, elle impose un moule dont il est impossible de déborder, elle génère de l’anxiété, elle mise sur la performance et non le savoir. Les élèves stressent pour des examens et le lendemain oublient tout ce qu’ils ont appris. Elle met l’emphase sur de la matière qui ne sera plus jamais utile le reste de nos jours si on ne devient pas médecin ou astrophysicien (parce que je me demande toujours ce que des maths au cégep m’ont apportées exactement… à part bien de l’insomnie et des crises d’anxiété en plus d’échecs qui ont générées encore plus d’anxiété). Les élèves n’apprennent pas par passion et par désir, mais bien parce que c’est imposé. Sérieusement, je me demande bien qui des gens moyens (ici c’est autre chose, je lis tout le temps et j’ai une passion pour la culture générale, l’histoire, les sciences, la géo etc) se souviennent réellement de tout ce qu’ils ont appris (je peux vous dire tout de suite, que de mon secondaire/cegep, je dois avoir oublié toutes les maths et tous les cours de sciences avec des formules). Je veux que mes enfants puissent apprendre ce dont ils ont envie. Qu’ils fassent des sports parce qu’ils aiment cela et non être forcés de faire des cours de gymnastique obligatoires. Je veux qu’ils veulent d’eux même découvrir l’histoire, découvrir le monde dans lequel on vit, la nature, les sciences, l’astronomie etc. Je veux voir la passion dans leurs yeux, la même que j’ai quand je parle d’un sujet qui m’enflamme. Je veux qu’ils puissent toucher, explorer, essayer, recommencer, aimer… Le monde entier est à découvrir, suffit d’ouvrir les yeux.

J’ai toujours bien de la peine pour tous les jeunes qui souffrent à l’école, en silence ou non. Ceux qui sont angoissés, ceux qui sont forcés de performer, ceux qui comprennent autrement, ceux qui sont dans leurs mondes, ceux qui sont plus rapide ou plus lent et pour qui la vitesse de la classe ne fonctionne pas du tout, ceux qui versent des larmes quand ils voient les notes sur un examen ou sur le bulletin, les incompris, ceux qu’on force de la médicamentation pour éviter de devoir les gérer, ceux qui sont créatifs, ceux qui doivent bouger… l’école est faite pour un seul type d’individu et malheureusement, il n’existe pas. Tous les enfants sont différents. Parfois, je pense à quand j’étais plus jeune et me rappelle des dizaines et dizaines de fois où mes profs ont dit à mes parents que j’étais un problème dans ma classe à force de trop parler, tous les cours que j’ai détesté plus vieille.. et quand je regarde mes enfants, je sais que ce n’est pas ce que je veux pour eux.

Je veux que mes enfants grandissent en sachant que la performance n’est pas tout dans la vie. La passion et la détermination sont ce qui compte réellement. De plus, chaque personne ne veux pas devenir médecin, je veux qu’ils se sentent libres de faire tout ce que leur coeur leur dit de faire… qu’ils partent faire de l’aide humanitaire, qu’ils soient des artistes, des musiciens, des entrepreneurs, bref, dans la vie, tous les métiers et chemins de vie sont équivalents, aucun n’est meilleur qu’un autre. Tous ne veulent pas de diplomes d’études supérieures, tous ne veulent pas vivre pour travailler…

6f2b5a9c4425592edacff870f3a291b91

Quand je discute avec des gens ou que je lis sur des forums à propos de la socialisation, j’en reviens toujours pas qu’en 2017, les gens pensent encore que pour socialiser correctement, il faut être entourés à longueur de journée, sans parler (on ne parle pas en classe) avec des enfants du même âge. Ils n’ont rien compris. La socialisation se fait tous les jours, avec tout le monde, parents, frères et soeurs, grands-parents, voisins, amis, oncles, tantes, cousins, facteur, caissière, bibliothécaire, amis au parc, passants etc. Je préfère de loin voir mes enfants intéragir avec toutes les classes d’âge. De plus, pour le cas de ma plus vieille qui est autiste, on m’a souvent suggéré l’école afin de justement ”la rendre plus sociable” (déjà en partant.. rendre plus sociable… c’est moyen moyenneux.). Elle fait des cours de ballet classique et de dessin et elle ne parle à personne ou presque. Qu’est ce que l’école aurait vraiment changé pour elle… rien. Mais quand elle connecte avec quelqu’un c’est magnifique à voir. De plus, la socialisation étant un sujet d’inquiétude quand on parle de scolarisation en famille, les gens oublient qu’on ne restent pas cachés dans des placards à journée longue. Mes enfants voient des gens partout, au parc, à la biblio, dans des cours (comme pour le ballet et le dessin pour ma grande), dans les musées, dans des expo, en voyage, dans des ateliers etc. Nous sommes bien tous ensemble, nous sommes connectés et heureux. Pour rien au monde je ne voudrais avoir une autre vie dans laquelle je ne serais pas autant avec mes enfants. Le temps est plus précieux que n’importe quoi et pendant tout ce temps, nous batissons des liens plus fort tous les jours. C’est cette vie que je veux, celle ou mes enfants ne me voient pas comme une figure d’autorité, mais comme une alliée, celle où l’amour reigne et où le plaisir est au rendez-vous.

Contrairement à des croyances populaires, les enfants apprennent même dans une optique d’apprentissages libres en famille. Si je prends ma grande en exemple (seule en age ”scolaire”), elle s’intéresse à la nature, aux voyages, aux sciences, à l’art, à la lecture ,aux mathématiques et bien d’autres choses. D’elle même, elle m’a demandé d’apprendre à lire. Elle a travaillé bien fort quand elle le voulait (je ne lui ai rien imposé) et maintenant elle sait lire et peut écrire des mots/phrases simples. Selon son âge, elle serait en maternelle. Même chose pour les mathématiques, elle aime cela, quand elle en fait la demande, nous regardons ensemble ce qu’elle a envie de faire. Elle aime aller dans la forêt pour examiner les petites créatures, aime peindre et dessiner, apprendre sur l’art, apprendre sur les autres cultures, lire ou se faire faire la lecture de beaux contes, légendes, mythes, elle aime faire des expériences, aime comprendre le fonctionnement des choses, comprendre le corps humain, la météo et la liste est bien plus longue.

Je la laisse créer en paix, je n’aime pas le concept de forcer la création avec des thèmes très précis pour ensuite être noté sur sa création.. c’est tout contraire à l’art. L’art vient du coeur, vient de nos trippes, pas d’un manuel qui nous dicte quoi faire (Je peins et je le fais avec mon coeur).

Quand je regarde fiston qui a 4 ans, complètement passionné par les LEGO venir me dire ”regarde 2 lego + 2 lego donne 4 lego” sans que je ne lui ai jamais montré de concept d’addition, j’ai bien chaud au coeur. C’est dans des petits moments de la sorte que je sais que nous sommes dans la bonne route. Celle qui nous rejoins le plus.

Nous sortons souvent dans des musées, allons dans la nature, sortons dans des salons, recontrer des producteurs agricoles, partont en voyage (cet été nous allons quelques jours à Québec pour une tournée de musées/exploration historique) et ensuite à l’automne allons en France et en Italie pour 3 semaines pour un beau grand voyage culturel et historique où les enfants vont vivre comme les locaux dans des maisons, loin des hotels et de l’abus de touristes.), jardinons, participons à des ateliers (scientifique, artistiques), ma grande fait des cours, allons à la bibliothèque, bref, ils profitent de ce que la vie a à leur offrir.

Nous n’avons pas eu à changer notre vie, elle était déjà ainsi, je ne fais que suivre mon coeur de maman. C’était tout naturel, avoir choisi autrement aurait été à l’encontre de mes valeurs les plus importantes. Je suis entièrement dévouée à mes enfants, avec eux tous les jours du matin au soir. Je veux qu’ils puissent dire, un jour quand ils seront vieux, qu’ils ont eu la plus belle enfance, que la liberté, ca n’a pas de prix.

J’ai la certitude que dans plusieurs années et ce  avec leurs différences, ils seront tout simplement heureux, passionnés et épanouis. Ils changeront le monde à leurs façon.

Trop peu de gens suivent leur coeur et trop de gens restent en silence devant les ravages du système de l’éducation. Il est temps de s’unir, de se lever et de montrer au monde qu’il y a d’autres avenues de possible, que le système doit changer.

Soyons libres de choisir, libres de vivre, libres d’apprendre!

*

efnwkef copy

gfgijrfigj copy

fpogkroekg copy

*

À bientôt!

2 Comments Add yours

  1. Mams says:

    Tu es une mère extraordinaire !
    Je suis très fière de toi ❤

    Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s