Une maman en guerre contre les exposés oraux à l’école…

download (2) copy

L’autre soir à la radio, les animateurs débattaient à propos de cet article de journal au sujet d’une mère qui est parti en guerre pour l’abolition des exposés oraux dans les écoles du Québec. (Lire un des articles à ce sujet ICI)

Que veut-elle?

Cette mère demande au Ministère de l’Éducation d’abolir les exposés oraux dans les écoles et d’également repenser ses méthodes afin de trouver des alternatives aux oraux afin de développer des compétences d’expression.Elle propose par exemple, de rendre les exposés optionnels, de les faire sous forme de table ronde ou de pouvoir adapté à chaque enfant selon ses talents.

Pourquoi?

Parce que les exposés oraux seraient une très grande source de stress et d’angoise pour les jeunes. Un grand nombre de jeunes finissent tout simplement par apprendre un texte par coeur, comme des robots, sans acquérir quoi que ce soit et de finir stressés.  Qu’il existe des méthodes alternatives plus douces et qui sont bien plus efficaces pour permettre aux enfants d’acquérir des compétences afin d’être un meilleur orateur, afin de savoir mieux s’exprimer en public.

Dans plusieurs médias et médiaux sociaux, les gens ont très fortement réagis à cet article. Des tonnes de gens se sont sentis interpellés (moi y compris) et malheureusement la majorité des commentaires étaient négatifs, voir souvent ingurieux, déplacés et tout simplement méchants. Même en 2017 quand on ose aller à contre courant de la société, quand on exprime nos opinions contraires à la masse, on devient souvent la cible de méchancetés gratuites. L’ouverture d’esprit et les changements de mentalités, semblerait-il que ce n’est pas pour demain la veille. (Heureusement, il y a tout de même des gens ouverts, qui ouvrent leur coeur à des idées nouvelles) Quand vous êtes devant un sujet qui vient secouer vos convictions, valeurs et choix, prenez le temps d’essayer de comprendre le point de vue de l’autre et ce même si vous ne le partagez pas. Vous avez le droit d’être en désaccord avec quelqu’un, chaque personne ayant ses propres valeurs, mais le respect est de base. Nous sommes tous des humains avec des émotions et non des robots qui ne sont affectés par rien.

Je n’étais pas très suprise de voir la réaction des gens, bien que j’aurais aimé voir un peu plus d’ouverture. Je me suis sentie bien seule (merci à mon mari de partager le même point de vue que moi). Quand on s’attaque à la structure de l’école, au système de l’éducation, la société s’enflamme. Des générations de gens grandissent dans ce modèle qui est désuet, inchangé depuis belle lurette et qui est mal adapté à la réalité actuelle et aux jeunes. Les gens sont habitués de vivre ainsi, c’est la norme, c’est ”comme ça”, personne ne pose de question ni ne met en doute le système. C’est similiare pour les parents qui choisisent des pédagogies alternatives pour leurs enfants au lieu de l’école traditionnelle. La société a peur du changement, les gens ne connaissent pas autre chose. Je ne peux leur en vouloir, j’ai moi aussi grandis dans ce modèle. Dès l’enfance, nous entrons dans un système où nous sommes conditionnés à accepter le système tel qu’il est, et de ne pas le questionner ni se révolter contre.

Quand nous avons des convictions différentes, il ne faut pas avoir peur de le dire haut et fort. C’est seulement en tenant tête au reste du monde qu’on peux réussir à faire bouger les choses, à apporter du changement.

Qu’est ce que j’en pense?

Personnellement, je suis pour l’abolition des exposés oraux dans les écoles et ce même si mes enfants grandissent dans un climat de liberté avec des apprentissages libres en famille. Je pense aux autres enfants, cette quasi totalité des enfants qui sont eux, dans des écoles.

Je me rappele toutes mes années d’école (primaire, secondaire et collégial) où dans bon nombre de matières scolaires et ce dans tous les niveaux confondus, j’ai eu à faire de nombreuses présentations orales devant la classe. Pour moi, c’était des moments extrèmement anxiogène. J’étais non seulement très stressée le jour même, mais aussi pour une semaine entière avant. J’angoissais sans bon sens. J’avais des maux de tête, des nausées, de l’insomnie…Je me suis rendue physiquement malade pour des exposés de niveau collégial (surtout ceux en allemand).

Je me retrouve dans les propos de cette mère au sens où je suis quelqu’un d’expressive, qui s’exprime bien, qui entre dans des discussions enflammées, mais seule devant une classe avec un sujet forcé… c’était une autre paire de manche. Les gens l’ont rapidement accusés de surprotéger ses enfants quand au fond ce n’est pas cela du tout. C’est une question de penser à la santé mentale et au bien être des jeunes avant. À mes yeux, la bien être de mes enfants passe avant tout. Je ne veux pas qu’ils subissent ce que moi j’ai eu à endurer. Je suis en désaccord avec la psychologue qui témoigne que l’on doit faire face à nos sources d’angoise pour les vaincre. Même à 30 ans (dans 2 jours), il y a des choses qui m’angoissent encore vraiment beaucoup et ce même si j’y fait face constament. À quoi bon volontairement imposer du gros stress inutile aux jeunes?! Je suis sûre que bon nombre d’entre vous avez de très mauvais souvenirs de tous ces exposés oraux forcés…

Je peux comprendre où la majorité des gens vont avec leurs commentaires, soit que d’être capable de s’exprimer en public c’est important, qu’il faut surmonter ses peurs etc etc. Ce qui vient me faire froncer les sourcils c’est tous les gens qui disent que c’est de surprotéger, que c’est de faire de nos enfants des futurs adultes qui seront incapables de surmonter des défis, que d’abolir les oraux ouvre la porte à l’abolition de tout ce que les parents trouvent trop ”difficiles” pour leurs enfants, que les enfants sont aujourd’hui des enfants rois, qu’une fois adulte ils seront incapables de bien s’exprimer etc. Quand ces parents auront à faire face à leur enfant qui est dépressif, ils changeront sans doute de discours… du moins je l’espère, sauf que rendu là, le mal sera déjà fait. D’ailleurs, mes présentations orales étaient terribles et je m’exprime très bien en public, à mes yeux à moi, ce n’est pas du tout relié.

Quand je pense à mes enfants, pour rien au monde je ne voudrais leur imposer des sources de stress intuiles. Ils sont déjà très anxieux, ce serait infernal pour eux. Non seulement c’est une source de stress pour eux, mais ce serait une source de moquerie de la part des autres aussi (parce que oui, les jeunes peuvent être bien méchants, peuvent intimider ou humilier les autres). Je suis heureuse d’avoir choisi d’écouter mon coeur et de donner à mes enfants une vie de liberté, un vie où il n’y a pas de stress, où ils peuvent être pleinement eux et ce dans le bonheur.

De parler en public, ca se fait tous les jours et partout où nous allons, ca ne s’apprend pas au travers de présentations orales obligatoires (encore moins avec thème imposé)

Je me suis retenue de commenter mon opinion sur plusieurs médias parce que justement, je savais que j’allais me faire descendre aux enfers et ce complètement gratuitement par des gens qui insultent les autres seulement derrière leurs écrans, j’ai donc préféré m’abstenir. Pour ceux qui ne sont pas en accord avec mon opinion, c’est correct, comme je dis plus haut et toujours, tous ont droit d’avoir leurs propres valeurs et convictions.

Pour ma part… je suis POUR L’ABOLITION DES EXPOSÉS ORAUX!

*

À bientôt!

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s