L’homme sans argent

DSCN6513 copy

L’homme sans argent

Mark Boyle

Éditions Les Arènes

ISBN : 9782352043003

*

”Vivre sans argent cela vaut la peine. J’y ai trouvé plus de bonheurs que d’inconvénients. La libération intérieure et la reconnexion avec la nature n’ont pas de prix.”

– Mark Boyle-

 

Étant dans un long processus de minimalisme/simplicité, (bien que je le sois déjà, les hommes ont tous le pouvoir de constament s’améliorer) cela faisait un bon moment déjà que ce titre m’attirait à la bibliothèque. J’ai fini par le prendre il y a quelques jours et je l’ai terminé dans la même journée. Au départ je croyais que ca ne serait que le récit de Mark Boyle, l’homme qui a reussi à vivre sans argent tout en trouvant le vrai bonheur, mais en fait c’est beaucoup plus que cela. C’est une réflexion sur tout le fonctionnement de notre société, de la place de l’argent dans nos vies, mais également sur la conservation des ressources précieuses, du retour à la simplicité et aux bienfaits de reconnecter avec les gens (que ce soit au sens connection humaine, entraide, dons etc).

Peut importe qui nous sommes, où nous vivons ou quelles sont nos convictions, nous perturbons tous l’équilibre de notre belle planète. Trop peu de gens sont concernés de tous les problèmes qui sont pourtant bien réels. L’homme est celui détruit par lui-même ce dont l’homme à pourtant de besoin pour vivre. La place de l’argent dans la société et dans la vie de tous et chacun est devenue beaucoup trop immense. Les gens délaissent les contacts humains, les plaisirs simples, la nature… Les gens sont devenus avides, jaloux, possesifs, centrés sur eux-même, bref, ils ont oubliés où sont les vraies connections.

 

”Avant que nos frères blancs viennent nous civiliser, nous n’avions pas de prisons. Donc, nous n’avions pas de criminels. Il ne peut y avoir de criminels sans prisons. Nous n’avions ni serrures, ni clés et il n’y avait donc pas de voleurs. Si un homme était pauvre au point de ne pas avoir de cheval, de tipi ou de couverture, on lui en donnait. Nous étions trop sauvages pour donner de la valeur à nos objets personnels. Nous ne voulions avoir des choses que pour pouvoir les donner. Nous n’avions pas d’argent et la valeur d’un homme ne pouvait se mesurer à cela. Nous n’avions pas de lois écrites, pas d’avocats, pas de politiciens, nous ne pouvions donc pas tricher. Nous étions très mal en point avant que l’homme blanc ne vienne et je ne sais pas comment nous sommes arrivés à nous en sortir sans ces choses essentielles qui, nous dit-on, sont absolument nécesaires pour construire une société civilisée.”

-John Lame Deer (Sioux)-

 

L’auteur irlandais Mark Boyle, c’était donné il y a quelques années, comme mission  de vivre toute une année sans utiliser le moindre sous. Le but de cette mission était de démontrer l’impact négatif de l’argent sur notre vie. Il a voulu changé de vie, s’éloigner de toute cette folie metro-boulot-dodo qui est la routine d’une trop grande majorité de gens. Il avait commencé son long processus en se rappelant les paroles de Gandhi : ”Soyez le changement que vous voulez voir dans ce monde”. Il est également à la base de la création de ”Freecycle Network”, une plateforme d’entraide où tout est gratuit.

Durant cette année, il a logé dans une petite roulotte (été comme hiver) et cultivé la terre en Angleterre. Végétarien, il s’est allié à des propriétaires d’une ferme, a cueillis des herbes et fruits sauvages et à éviter bon nombre d’aliments de finir au dépotoir en les prenant dans les conteneurs à ordures des marchés. Il s’est délacé en vélo, à trouvé des solutions gratuites à ses problèmes, a appris de nouvelles compétences, s’est lavé et est allé aux toilettes dehors et ce même en hiver. Il a vécu une année comme peu de gens désirent vivre, mais il en est resorti plus heureux, beaucoup plus en fait.

Il a voulu pousser ses propres limites pour trouver la paix avec la nature et la vie.

Je ne veux pas vous en dire plus sur son aventure puisque cela enleverait l’impact que la lecture de son livre à sur nous.

 

Ce livre est tout simplement inspirant. Il apporte à se questionner sur notre propre vie, notre propre rapport à l’argent, aux autres, à notre consommation, à notre impact sur l’environnement, bref sur ce que l’on peux concrètement changer pour non seulement améliorer notre empreinte, mais également pour trouver le vrai bonheur et faire la paix avec la nature et nous-même. Le livre est rempli d’idées d’actions qui sont à la portée de tous (et non il ne demande pas à tous de se départir de tout et de partir vivre dehors à l’année). Ce livre a été pour moi une petite étincelle de plus au fond de mon coeur, la où mes valeurs les plus importantes sont, il m’a en fait réconforter dans mon cheminement. Je suis encore plus convaincue d’avoir choisi le bon chemin.

Je conseille la lecture de ce livre à TOUS. Que vous soyez minimalistes/simples déjà où que vous soyez à des années lumières de ce mode de vie, ce livre viendra vous chercher bien profondément et remettra votre existence et impact en question. Personne ne sort inchangé après sa lecture.

*

Bonne lecture et à bientôt!

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s