Regards critiques sur la consommation

DSCN7855 copy

Regards critiques sur la consommation

André Beauchamp

NOVALIS

ISBN : 9782896465262

*

Lors de ma dernière virée à la bibliothèque, j’en ai profité pour emprunter plusieurs livres dont celui-ci. À première vue, il est petit et fait penser à bien d’autres livres sur la consommation. J’ai bien fait de l’emprunter puisqu’il est vraiment intéressant. Vous le savez déjà, j’aime beaucoup la lecture et je ne me lasse jamais des livres sur l’environnement, la simplicité, le minimalisme, la surconsommation etc.

L’auteur André Beauchamp (né en 1938) est un théologien et spécialiste de l’environnement. Il a publié plusieurs livres, a présidé la Commission sur la gestion de l’eau au Québec en 2000 et a fait parti de nombreux travaux de recherche en lien avec l’environnement. Avant de commencer la lecture, il faut savoir que ce livre a un ton religieux, non pas pour convertir qui que ce soit, mais plutôt pour faire un parallèle entre la religion et la consommation ainsi que pour démontrer les changements qui ont eu lieu au Québec depuis des années.

Ce livre est un regard critique d’un homme (l’auteur) sur la société de surconsommation. Il partage avec le lecteur des événements et parties de sa vie afin d’apporter des comparaisons et des réflexions. Il fait beaucoup de liens entre la consommation (surconsommation) et la religion catholique . Que vous soyez croyants, non croyants ou d’une autre religion, cela importe peu, ses comparaisons apportent de bonnes réflexions et remises en question.

Les gens pour qui des versets de Bible et des comparaisons entre la religion et la société de consommation pourraient les mettre mal à l’aise, il est peut-être mieux de ne pas faire la lecture de ce livre. Pour ma part, je l’ai lu avec l’esprit neutre et je l’ai beaucoup apprécié.

Le livre se divise en 13 chapitres :

 

Chapitre 1 / En guise d’ouverture : L’auteur explique ses intentions derrière l’écriture de ce livre. Il fait un retour rapide sur la surconsommation qui est plus présente que jamais dans la société.

Chapitre 2 / L’ennemi premier : la consommation : Explications à propos de la crise écologique. Les quatres bombes : démographie, pollution, consommation abusive, inégalité et justice.

Chapitre 3 / Effet de mode? : L’environnement est à la mode, les pluies acides et les moustiques.

Chapitre 4 / La jeune femme au jean délavé : La jeunesse pervertie par la mode et l’argent.. grâce à un exemple tiré de la vie de l’auteur.

Chapitre 5 / Bienvenue au temple commercial : Comparaison entre l’Église d’antant et le centre commercial d’aujourd’hui, importance dans la vie des gens, le centre est maintenant un temple et un lieu de péllerinage, l’appartenance au centre commercial vs l’appartenance religieuse d’autrefois etc.

Chapitre 6 / Sa majesté l’auto : Historique de la place de l’auto dans la société, sa place actuelle, la pollution, symbole de prestige/réussite…

” À partir de ce moment, les villes ne sont plus pensées pour les gens, mais pour les autos.” (André Beauchamp, page 33)

Chapitre 7 / Le cellulaire : Compagnon obligé de la vie moderne, impact environnemental et social, place du cellulaire dans notre vie…

Chapitre 8 / Le crédit, ou le geôlier de la prison : Petite leçon de l’histoire du crédit, le cycle infernal du crédit, l’impact social, crédit comme moteur de l’économie, le monde de l’endettement et ses pièges…

Chapitre 9 / Le temps, c’est de l’argent : L’ouverture des commerces en comparaisons avec le sabbat, l’importance de ”le temps, c’est de l’argent” dans la société actuelle,  la vraie valeur du temps ”perdu”…

Chapitre 10 / La simplicité volontaire : Exemples de la vie courante et banale, mais qui est tellement déprimante et prise dans la surconsommation, véritable définition de la simplicité volontaire, la décroissance…

Chapitre 11 / Entre la misère et la richesse : Comparaison entre la pauvreté et la misère, la pauvreté dans la religion et dans la société actuelle, les dangers de la richesse (emcombrement du coeur, insensibilité aux autres, avarice..), la pauvreté comme rapport social d’infériorité, la justice et le droit…

” Heureux, vous les pauvres, car le royaume de Dieu est à vous” (Lc 6, 20)

Chapitre 12 / Terrae incognitae : l’esprit d’acenture de l’homme, le manque de besoin de découvrir et la surconsommation/l’excès, culture matérialiste…

Chapitre 13 / La joie de vivre : La vie au travers les époques, réel bonheur, la vraie joie de vivre reliée aux relations avec les autres humains et non les objets…

”La société de consommation nous vide de notre âme parce qu’elle a rétréci notre horizon et rapetissé nos expériences à la seule mesure de l’argent, du marché et des choses que l’on achète” (André Beauchamp, page 91)

 

*

Bonne lecture et à bientôt!

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s