Quand Noël rime avec sexisme

Depuis belle lurette, Noël a perdu son sens sacré, familial et simple. C’est maintenant une fête commerciale et les grosses compagnies font un chiffre d’affaires d’enfer. Les gens commencent à stresser plusieurs semaines voire même mois à l’avance, ils dépensent sans compter, tombent dans les pièges de la consommation et les vieux clichés dans l’univers des jouets perdurent encore. Au travers ce tourbillon infernal, ils oublient ce qui est le plus important… la famille, l’amour, la simplicité et tous les beaux moments avec ceux qu’on aime.

La semaine dernière, j’ai reçu à la maison un catalogue de Noël. Vous savez…le traditionnel catalogue de jouets. Ce n’est pas exclusif au Québec, un peu partout sur la planète les compagnies de jouets veulent briller afin de pousser les parents à mettre de leurs produits sous le sapin afin de faire plaisir à leurs petits chérubins.

Personnellement, ce type de catalogue ne me rejoint pas du tout. Non seulement c’est bourré de clichés sexistes, mais également de jouets de plastiques ayant des impacts sociaux et environnementaux monumentaux. Ce genre de publication tombe rapidement entre les mains des enfants qui eux n’ont pas un regard critique d’adulte face à la publicité.

Avant de le mettre au recyclage, j’ai pris quelques instants pour le feuilleter, non pas pour m’inspirer (bien que minimaliste, j’aime offrir des cadeaux, mais je les choisis avec soin, ils sont locaux, de pays où les employés ont de saines conditions de travail, des objets écolo et qui vieillissent bien), mais plutôt par curiosité. C’est sans aucun étonnement que j’ai constaté qu’encore en 2017 les stéréotypes de genre sont encore extrêmement présents. (J’en parlais d’ailleurs dans l’article ”Naître rose” en Juin dernier)

Si je repense aux catalogues de mon enfance où c’était clairement indiqué ”filles” ou ”garçons”, ceux d’aujourd’hui n’ont plus ces catégories. Cela dit, le même message est passé, simplement autrement. C’est plutôt au travers du choix des ”mannequins”, des couleurs et aux versions plus ”féminines” et plus ”masculines” que les stéréotypes continuent de vivre. Les jouets ont une version plus féminine et rose et une version beaucoup plus masculine et bleue. Parce que c’est connu de tous, la pâte à modeler n’est pas pour tous, les garçons doivent jouer avec l’ensemble de monstres aux couleurs primaires et les filles doivent jouer avec l’ensemble de princesses scintillantes dans les tons de rose. Les garçons n’aiment que les pirates et les filles les princesses. Et vous ne saviez pas… une fille se doit d’apprendre à être une ménagère et un garçon à être un docteur.

Au fil des pages, j’ai enfin appris que j’avais tout faux au sujet de la vie. En tant que femme, je me dois de n’aimer que les coiffures, les animaux mignons, les chevaux, les ongles, le ménage et m’occuper d’enfants. Et moi mari lui, devrait n’aimer que les voitures, la construction, les monstres et la mécanique. Les filles doivent s’identifier uniquement à l’aide des mamans, des copines, des cavalières de chevaux, les garçons eux s’identifient aux super héros, aux métiers tels que policier, pompier, construction, docteur.

Un autre fait troublant (mais qui ne m’étonne pas) est la présence de ces mêmes stéréotypes, mais destinés aux enfants. L’exemple (voir sur le deuxième montage de photos) d’une fillette qui joue avec deux bébés, un rose et un bleu. Même les vêtements des enfants sont soigneusement choisis pour accentuer les stéréotypes de genre, les filles en couleurs pastels et/ou en robe et les garçons en couleurs vives.

Évidemment, les enfants ont droit d’aimer tout dont ils ont envie, que ce soit des poupées, des cuisinettes, des outils ou un costume de pirate.

La solution…

Pourquoi ne pas présenter les jouets de façon à ce que TOUS les enfants se sentent inclus peu importe leurs préférences?! Pourquoi ne pas mettre des garçons qui jouent à la poupée et des filles devant un établi jouet.

Pourquoi ne pas laisser tomber les concepts nuls comme les ensembles de maquillage pour les petites fille et les initier à la science à la place! Cessez d’être gênés, dites le aux gens autour de vous quand des concepts stéréotypés ne vous plaisent pas. Plus les gens en parlerons, plus vite arrivera la vague de changement dont la société a clairement de besoin. Écrivez aux compagnies, aux commerces et surtout avec votre famille et amis.

En tant que parent, nous avons aussi un rôle à jouer, il faut se montrer des modèles d’égalité, d’ouverture et d’acceptation. Il faut laisser nos enfants être eux même et ce sans aucun jugement de notre part. Quand j’entends un parents dire que les cuisinettes et les poupées c’est pour les filles, j’ai le coeur qui brise en mille morceaux.

W2 copy

W3 copy

W4 copy

W1 copy

Mais…. IL Y A DE L’ESPOIR!!!!!!!!! Quelle fut ma surprise de voir une fille dans la section des ensembles de science et un garçon qui jouait avec un panier d’épicerie (bien que ce soit une fille la caissière… ). Depuis peu les commerçants et les compagnies ouvrent un peu plus leur coeur aux différences (prenons l’exemple du géant Target qui utilise des mannequins enfants avec des différences physique apparentes, comme la trisomie par exemple) et à l’égalité entre les filles et les garçons. La société est due pour une révolte en matière de stéréotypes de genre.. mais les compagnies fonctionnent selon la demande du client et comme le client veut des cuisinettes roses et des ensemble d’outils présentés par des garçons, c’est ce que les compagnies continuront de faire.

Pour finir, essayez de ne pas oublier le véritable message de Noël. Il ne se trouve pas au fond d’une avalanche de cadeaux, mais bien au fond de nos coeurs. Et si vous faites des cadeaux, essayez de ne pas vous arrêtez à ce que la publicité vous dicte d’acheter. Faites des choix réfléchis.

Pour lire d’anciens articles sur mon blogue au sujet des jouets et du sexisme…

Naître rose

5 critères pour mieux choisir un jouet

*

À bientôt!

3 thoughts on “Quand Noël rime avec sexisme

  1. L’année où mon petit garçon de 5 ans a demandé un ensemble de nettoyage (chariot avec brosse, balai, ramassette, …) tout le monde m’a regardé avec des drôles d’yeux … Mais sa marraine a joué le jeu et c’est le cadeau avec lequel il a le plus joué (et aidé maman) … On a le problème aussi avec tous les ensembles de carnet, crayon, gomme et autres supports à l’effigie des chevaux qui sont TOUS roses !!! Alors mon grand les délaisse pcq ça fait trop fille selon lui et qu’il n’aime pas le rose !!! Le combat va encore être long je pense !!!

    Liked by 1 person

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s