Vivre simplement

W1 copy

Vivre simplement

Sortir du chaos moderne et s’offrir une vie plus douce

Elisabeth Simard (du blogue Ruban Cassette)

Guy Saint-Jean Éditeur

ISBN : 9782897583644

Après un hiver difficile sur le plan émotionnel, ce livre est arrivé tel un vent de douceur venu me rappeler que la bienveillance commence par soi et que la simplicité est source de bonheur. La lecture fut un baume sur mon coeur, d’autres ont des valeurs similaires aux miennes et il fait bon de se sentir moins seule dans un mode de vie simple, axé sur le bonheur et le temps de qualité et non sur les possessions matérielles.

Dès le début de ma lecture, je me suis sentie personnellement interpellée…

” “Voyons, tu étais déjà économe/raisonnable/pas très acheteuse/écolo/présente pour ton enfant” Oui, oui. Mais pas assez. ” (page 26)

Ce passage représente à merveille mon propre cheminement dans la simplicité. Depuis les deux dernières années je chemine, je change, nous changeons et nous sommes plus heureux que jamais. Dans la vie, il y a toujours place à l’amélioration. Un peu partout au travers du livre, j’avais l’impression d’y voir ma propre vie (enfance, divorce de mes parents au même âge, valeurs, etc.) et vie de famille. Quand l’auteur écrit que ce processus l’a libérée de lourdeur émotionnelle, l’a détachée du passé et lui a permis de se retrouver en tant que personne, c’est venu me chercher dans les profondeurs de mon âme. Son témoignage personnel m’a énormément touché, bien que ma vie soit déjà simple. Il a renforci ma vision de la vie simple, m’a apporté des réflexions et un certain réconfort. Je suis convaincue que ce livre peut changer positivement la vie de bien des gens.

Au fil des pages, l’auteure nous transporte, l’instant d’un moment, dans sa vie de famille au travers des anecdotes et des photos qui dégagent bonheur et douceur.

Je suggère ce livre à toutes les mères de ce monde, qui se mettent toutes beaucoup trop de pression, qui prennent peu de temps pour elles et qui sont parfois épuisées du tourbillon moderne. Que ce soit vous-même qui avez besoin de respirer ou une amie, une soeur, une connaissance, une voisine… ce livre est pour vous. Offrez-vous le temps de vous reposer en lisant ce livre inspirant. Que vous ayez déjà une vie simple et épurée (comme moi) ou une vie beaucoup plus chargée, épuisante et embourbée, il y a des passages pour chacune d’entre vous. Personne ne peut rester inchangé après la lecture de ” Vivre simplement “.

Le livre se divise comme suit :

Pour commencer

Dans ce chapitre, l’auteur Elisabeth Simard parle de sa vision de la vie, de la vie de famille et de la simplicité. Elle explique également pourquoi elle avait entrepris cette démarche personnelle.

 

Le boulet invisible

Comment reconnaître le besoin de changement? Elle offre de nombreux conseils, sans tomber dans une méthode précise à suivre, au contraire, ses conseils nous amènent à nous questionner sur notre vie, nos agissements et notre motivation. C’est en prenant conscience de nos bonnes et mauvaises habitudes que le changement peut prendre place. Elle traite également de l’impact de la vie stressante et matérielle sur la famille, les enfants et notre propre personne. Le lecteur aura plusieurs pistes pour l’aider à amorcer des changements et un désemcombrement dans sa vie.

Dans ce chapitre, elle explique que de simplifier sa vie est libérateur. Elle parle des objets sentimentaux et comment il peut s’avérer difficile de s’en débarrasser. Elle s’est attaqué aux objets à valeur sentimentale “au moment où j’avais appris à me détacher des objets” (page 52). Je suis enfin arrivée à ce point dans ma vie également, j’ai réussi à me détacher émotivement des objets et j’ai réussi à m’en départir. Il me reste peu d’objets auxquels je tiens et c’est parfait ainsi. Beaucoup de gens ne sont pas rendus à ce stade dans leur vie et dans leur désencombrement et donnent encore trop d’importance à des objets. Les souvenirs sont dans notre mémoire et dans notre coeur, nul besoin de boîtes remplies de babioles pour se rapeller de tous les bons moments.

 

La simplicité financière

Dans la société actuelle, les gens veulent tout et en tout temps. Ils en sont venus à confondre le bonheur avec les possessions matérielles. Il est temps plus que jamais de revoir ses besoins et de comprendre la différence entre besoin et désir (trop souvent éphémère).

Elle apporte d’autres pistes de réflexions et de conseils (par exemple de visuellement suivre nos dépenses, d’utiliser les versions lavables au lieu de jetables, achats seconde main, éviter les objets de mauvaises qualité, etc.) afin d’entreprendre des changements. Chaque petit geste finit par avoir un gros impact positif, que ce soit sur notre famille, sur notre bonheur, sur l’environnement ou sur notre portefeuille.

Comme elle le dit si bien, le temps est un luxe bien meilleur que l’argent…

À faire soi-même : Emballages réutilisable en cire d’abeille et en tissu

 

Lenteur et extase en famille

RALENTIR! Ralentir et encore ralentir. Il est grand temps de cesser de courir dans un monde essoufflant et de repenser son quotidien.

Elle aborde les concepts de “slow living”, de jeu libre, de silence, d’horaires allégés et simples, de la bienveillance envers les autres et soi-même, de mieux choisir les jouets et vêtements, de la participation des enfants , de la qualité et non la quantité, de la surabondance proposée par le marketing, aux saines habitudes (de vie, face aux écrans, etc.), mais également au principe du respect. Tous ne sont pas tous au même endroit dans leur cheminement, il faut savoir respecter les autres.

” (…) ouvrir le dialogue, le partage dans le respect, enrichit les perspectives de tous. ” (page 165)

À faire soi-même : Recette de pâte à modeler naturelle et relaxante à l’eucalyptus

 

La maison qui fait du bien : reprendre possession de sa cuisine

Non seulement ce chapitre traite de simplicité, mais il pousse le lecteur à redécouvrir la nourriture et a avoir une relation saine avec celle-ci. Il faut prendre le temps de se débarrasser de l’inutile (vous savez, tous ces gadgets et petites machines qui prennent la poussière dans vos armoires), prendre le temps de cuisiner, de connecter avec les aliments, mais aussi de tisser des liens avec votre famille (conjoint, enfants). L’autonomie des enfants, les rituels en famille  et le compostage sont également abordés.

À faire soi-même : Le yogourt / Les pancakes trois ingrédients / Le pain rustique sans pétrissage / Le granola / Le bouillon de légumes

 

La maison qui fait du bien : repenser le nettoyage

Il faut faire de sa maison un cocon, un espace de bonheur, calme, simple et sain. Au travers ce chapitre, l’auteure parle des ingrédients sains et des produits chimiques. Les impacts environnementaux et ceux sur notre santé (les perturbateurs endocriniens par exemple) , les alternatives saines et la motivation innée de l’enfant sont au menu. Il y a bon nombre de recettes bien détaillées avec des explications sur les ingrédients.

À faire soi-même : Nettoyant tout usage / Désinfectant / Nettoyant à vitres / Savon pour lave-vaisselle / Savon pour la lessive / Pâte à récurer / Beurre de bois

 

Prendre soin de soi

” Adopter une saine hygiène de vie, pour soi d’abord, et les autres ensuite, c’est comme mettre son masque à oxygène en premier, dans un avion. Comment donner de l’oxygène aux autres si on étouffe? ” ( page 252 )

Ce passage m’a poussé à réfléchir à ma vie et au manque de temps que je me donne personnellement. Le coeur serré, j’ai lu et relu ce chapitre qui traite de culpabilité maternelle, de temps pour son corps et son esprit (avec plusieurs idées et pistes de réflexions pour prendre soin de son esprit) ainsi que de bienveillance. De nombreuses recettes pour des soins simples et naturels sont offertes par l’auteure.

À faire soi-même : Sérum hydratant / Crème pour le corps parents et enfants / Baume à lèvres / Sels de bain bonheur / Soins des cheveux

 

Pour terminer

Elle conclut le livre sur un retour à sa démarche personnelle ainsi qu’une ode à la lenteur.

 

W3 copy

*

J’ai généreusement reçu ce livre à titre de considération promotionnelle de la part de Guy Saint-Jean Éditeur. Les opinions émises dans cet article sont les miennes.

Bonne lecture et à bientôt!

One thought on “Vivre simplement

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s