10 raisons pour lesquelles…

Il y a une autre mode (passagère je l’espère) sur les réseaux sociaux outre celle des parents indignes et des moqueries de stéréotypes de genre. La mode en question est celle de rigoler de toutes les petites choses qui agressent nos enfants et de ne pas prendre leurs demandes et leurs émotions au sérieux.

Trop souvent je vois passer des listes de choses qui agressent les mères ou de choses qui les font rire, que ce soit une crise pour avoir un bol d’une différente couleur ou une banane mal coupée, tout est source de rigolade. Étant maman d’enfants qui ont des différences très évidentes sur de nombreux plans y compris l’hyper et l’hyposensibilité, ce genre de blagues viennent me chercher droit au coeur. Ici, c’est chose sérieuse, ils sont pointilleux et j’essaie au maximum d’accommoder leurs préférences (parce que oui, je coupe les pommes de 3 façons différentes selon les préférences de mes 3 enfants par exemple). À mes yeux, je ne peux concevoir de me moquer de mes enfants. Différents ou non, tous les enfants méritent d’être écoutés et d’être pris au sérieux. Est-ce que cela dérange vraiment de prendre la peine de prendre le bol préféré de son enfant ou de couper sa rotie de la façon dont il aime?

Les adultes oublient trop souvent que les enfants n’ont pas la même maturité émotionnelle qu’eux. Ils sont des tourbillons d’émotions et ne savent comment les gérer. Certains ont des hyper et hyposensibilités et certains sont plus sensibles. Pour un enfant, de se faire laver les cheveux peut être un véritable cauchemar sensoriel (je le vis d’ailleurs depuis plus de 7 ans), mais au lieu de voir cela comme un caprice ou une attitude enfantine (en oubliant surtout que ce sont des enfants), pourquoi ne pas essayer de trouver la cause de la crise ou de la peur? Quand on s’arrête et qu’on analyse et qu’on jase avec notre enfant, on peut trouver comment régler la situation. Si je reprends l’exemple des cheveux par exemple. Ma grande fille (qui est autiste) déteste sans bon sens se faire laver les cheveux, le visage et avoir de l’eau dans le visage. Je lui offre la possibilité d’avoir des bouchons d’oreille de nageur, une serviette au visage et de lui rincer les cheveux avec un verre et non une douchette (ce qui la terrifie complètement). Avec mes petites attentions, fini les crises et tout est tellement plus harmonieux, non pas que pour moi, mais aussi pour elle. Elle se sent mieux et surtout, elle se sent écoutée et respectée.

Laissez de côté votre cerveau d’adulte et analysez comme un enfant. Souvenez-vous que vous aussi avez eu des préférences et des peurs, mais surtout, réalisez que même adulte, nous avons tous des choses qui nous dérangent et nous agressent plus facilement. Une fois adulte, personne ne tourne cela à la moquerie. Avez-vous déjà ris d’un ami qui bois toujours son café dans la même tasse? Surement pas. Quelle est la différence avec un enfant qui boit son eau toujours dans la même bouteille? Il n’y en a pas.

Rigolons moins et écoutons plus!

10 raisons pour lesquelles…mes enfants sont heureux, se sentent compris et respectés et ont un beau lien de confiance avec moi : 

  • Je leur prépare leurs repas selon leurs envies et je prends une attention particulière pour choisir et couper les aliments selon leurs préférences.
  • Je l’ai laissé jouer 5 minutes de plus dans le bain, malgré le fait que je voulais qu’il sorte pour s’habiller.
  • Je lui ai lu une deuxième histoire quand il m’a demandé doucement pour d’autres temps collé ensemble.
  • Bien que pour certains cela paraisse intense, je prends la peine d’utiliser les couverts qu’ils préfèrent, jusqu’à la couleur des couvercles de leurs bouteilles ou à leur bol préféré
  • Je les laisse s’habiller par eux-même, même si cela n’est pas assorti
  • Ils peuvent sortir sous le soleil avec des bottes de pluie parce que cela les rend heureux.
  • J’achète leurs aliments préférés et n’essais jamais de les forcer à manger ce qu’ils n’aiment pas (et en matièere de sélectivité alimentaire, je le vis intensément depuis 7 ans)
  • Je joue 15 parties de suite du même jeu de société, leur préféré.
  • Je sors jouer dehors même quand je suis fatiguée, je les pousse 45 minutes dans les balançoires et joue de la façon dont ils veulent (même quand cela inclut de faire le singe dans les modules de jeux).
  • Je sais quels soins du corps ils n’aiment pas, j’use donc d’encore plus de douceur et je respecte leurs limites. Je leur en parle d’avance et ne les prends pas par surprise.

lou2

*

À bientôt!

2 thoughts on “10 raisons pour lesquelles…

  1. J’adore ton article … J’ai le problème avec mon petit 8 ans qui adore les grandes chaussettes et personne de ma famille ne comprend cela … Alors on lui explique que quand il va chez ses grands-parents, il met des chaussettes plus basses ou des sandalettes sans chaussettes du coup mais que chez nous, il a le droit .. Cela me fend le cœur de l’obliger à mettre les chaussettes qu’il n’aime pas trop mais j’en avais marre d’entendre des remarques … Par contre, ma famille me dit que c’est bien qu’ils (mes deux garçons) ne suivent pas les autres comme des moutons mais ils ne le laissent pas choisir la couleur de leur assiette ou de leur tasse … Je ne vois pas le problème de les laisser choisir … Cela n’en fait pas des enfants capricieux pour la cause … J’ai d’ailleurs beaucoup moins de colère depuis que j’essaie de les comprendre mieux … A bientôt

    Liked by 2 people

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s