Un peu… beaucoup…

” Mais elle n’est qu’un peu autiste non? ”

Un peu autiste? Qu’est-ce que c’est supposé vouloir dire exactement?!

Les humains ne sont pas comme des tempêtes de neige, on ne peut pas les décrire avec les termes ”un peu” ou ”beaucoup”. Quand quelqu’un est blond, on ne dit pas ”il est un peu blond”, quand un autre est grand, on ne dit pas ”il est un peu grand”.

Chaque humain est unique à sa façon. La comparaison est inutile. Tous fonctionnent différemment.

Comparer deux enfants autistes serait comme comparer une pomme avec une banane. Les deux sont différents. Ils sont deux individus complètement uniques, bien qu’ils partagent une caractéristique commune. Personne ne compare une personne rousse avec une autre, alors pourquoi comparer les individus dont l’autisme fait partie de leur vie? C’est insencé!

Certains autistes bougent plus que d’autres. Certains sont entièrement dans leur monde, d’autres moins. Certains parlent très fort, d’autres ne parlent pas du tout. Certains détestent se faire toucher ou regarder et d’autres sont beaucoup plus extravertis. Certains ont de la déficience intellectuelle, d’autres de la douance. Certains se cachent les oreilles, roulent par terre et crient, d’autres sont plus discrets. Au final, ils sont tous autistes. Il n’y a aucun cerveau qui fonctionne de la même façon. De quantifier l’autisme de quelqu’un basé sur comment il agit en public est d’un ridicule sans bon sens. Ce n’est pas parce que l’enfant ne hurle pas et ne se cache pas dans les coins qu’il est ”moins” autiste.

Depuis des années, de très nombreuses personnes ont ce genre de remarque face à ma plus grande fille. Non seulement ils ne sont pas dans son corps et sa tête pour juger, mais ils ne sont pas avec elle au quotidien. Ils n’ont qu’un portrait de quelques minutes dans une vie de plusieurs années. Et puis quand elle est en crise et qu’il y a des gens, j’ai droit à toutes sortes de jugements… soudainement elle devient ”beaucoup autiste”, survoltée ou mal élevée.  La société se permet de juger les gens par leur physique ou leurs agissements et ce en quelques secondes seulement.

Ma grande fille n’est pas ”un peu” autiste , ”beaucoup autiste”, ni même simplement ”autiste”. Elle est une fille radieuse, brillante, créative, passionnée et qui a l’autisme comme un autre caractéristique faisant parti d’elle au même niveau que sa vue nécessitant des lunettes, sa grande taille ou bien ses cheveux bruns. Elle n’est pas moins autiste parce qu’elle ne bouge pas constamment sur elle-même dans les lieux publics (faudrait d’abord voir à la maison, où le mouvement continuel est au rendez-vous), elle ne l’est pas plus quand elle hurle, est violente, qu’elle se cache ou se sauve. Il y a des jours où c’est plus difficiles, comme il y a des jours où elle est beaucoup mieux dans sa tête. Il y a des moments où en crise elle pleure devant l’incapacité de contrôler son cerveau et d’autres où elle passe complètement incognito.

En tant que société, cessons simplement de juger nos frères et soeurs, acceptons-les tels qu’ils sont et n’essayons pas de les mettre dans des boîtes. Nous sommes TOUS uniques. Et pour l’amour, cessez de propager de vieux stéréotypes/clichés comme quoi tous les gens vivant avec l’autisme sont soit des gens coupés du monde qui se frappent ou des génies. Voyez simplement comme ils rayonnent!!

*

À bientôt!

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s