Mère.

Le bonheur est souvent la seule chose qu’on puisse donner sans l’avoir et c’est en le donnant qu’on l’acquiert. -Voltaire-

Un courant de pensée que l’on voit de plus en plus, tend à dire que pour être épanouie et heureuse, une femme se doit de porter de nombreux chapeaux, soit celui de femme, de conjointe, d’amante, d’amie, de salariée et de mère. Les temps ont changé, une femme ne peut plus dire ouvertement qu’elle est heureuse d’être une mère au foyer et encore moins que sa source de bonheur est sa famille avec qui elle passe tout son temps. Elle se fera lancer des roches, juger, voire même insulter. Les jugements seront même parfois très blessants et ils tomberont sur elle telle la pluie un soir d’orage. Dans notre société actuelle, le désir de mettre son rôle de mère comme ultime priorité est associée à de la faiblesse, à de la lâcheté, à un manque d’ambition, à un manque d’éducation, ou à de la soumission. De nombreuses personnes iront même jusqu’à dire que ce choix fait reculer la cause des femmes et nuirait au féminisme. Qui a décidé que d’être mère au foyer était devenu quelque chose de mal vu? Que s’est-il passé avec la société?

Les mots ”être plus qu’une mère…” viennent me poignarder en plein coeur à chaque fois que je les lis ou les entend. Qui a-t-il de mal au désir d’être entièrement dévouée à sa famille? Personnellement, je n’ai aucune honte et c’est plutôt même avec de la fierté que je dis très ouvertement qu’être mère est la plus belle chose pour moi, ce qui fait naître un sourire sur mes lèvres, ce qui fait battre mon coeur. Être mère n’est pas une de mes facettes, être mère est ce que je suis. Avant mes enfants, j’existais, depuis leur arrivée, je vis. J’ai trouvé un sens à ma vie, ma véritable raison d’être. Chez moi, le désir de m’épanouir autrement est inexistant. J’ai toujours gardé la tête bien haute, malgré les commentaires désobligeants face à ce choix de vie.  Pour être heureuse, je n’ai pas besoin de travailler, pas besoin d’avoir de nombreux loisirs en dehors de la maison, pas besoin d’avoir des heures et des heures pour moi, pas besoin de faire la fête, pas besoin d’être continuellement entourée de gens, pas besoin de sorties seules… pour être heureuse je n’ai qu’à être avec mes enfants et mon mari.

Perso, je respecte les choix des autres mères, différents ou non des miens, pourquoi est-ce si difficile de respecter le mien (et celui de toutes les mères épanouies au foyer)? Pourquoi est-ce difficile de concevoir que toutes les femmes n’ont pas les mêmes besoins? Pourquoi crier à l’anti-féminisme quand pourtant le féminisme prône la liberté pour toutes les femmes?

Je rêve du jour où les gens comprendront ce choix de vie au même titre qu’ils comprennent les choix des autres mères. Tous les choix sont égaux, toutes les mères sont différentes et elles suivent toutes leur coeur. Je souhaite qu’ils puissent comprendre que toutes les mères n’ont pas à suivre ce que la société dicte et que oui, être mère au foyer à temps plein rend réellement des femmes heureuses. Ce n’est pas parce que l’on ne comprend pas quelque chose ou que cela va à l’inverse de nos valeurs ou besoins que c’est un mauvais choix. Ce qui est bon pour un ne l’est pas nécessairement pour l’autre.

Les mères, rayonnons ensemble au lieu de nous diviser de par leurs choix et valeurs!

 

 

2 thoughts on “Mère.

Leave a Reply to lejardinki Cancel reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s