Maroc 2019 – Merzouga

En début de matinée, nous avons quitté Ouarzazate pour nous rendre à Merzouga. Nous avons parcouru plus de 5 heures de route avec notre toujours aussi sympathique conducteur de grand taxi. Passer par les montagnes pour finir dans des larges plaines désertiques à perte de vue, pour finir par voir des dunes à l’horizon, cette route était spéciale. À de très nombreuses reprises lors du voyagement, nous avons pu observer des troupeaux de dromadaires sauvages. Nous avons même eu la chance à un moment donné de pouvoir les voir de tout près, si près que nous avons dû arrêter la voiture pour les laisser passer. C’était de toute beauté! Au travers ce paysage désertique, la vie rayonnait, simplement autrement à ce dont nous sommes habitués.

Une fois dans la région, trouver l’endroit exact n’était pas une simple tâche, surtout pour notre chauffeur. Bien que Marocain, il habite Marrakech, donc il ne connaissait pas super bien la région du désert. Comme à plusieurs reprises, il ne s’est pas gêné pour arrêter la voiture et demander des directions. Il nous disait toujours en rigolant qu’au Maroc c’est ainsi que ça marche. Les gens vous aideront! Après un appel entre le chauffeur et l’endroit où nous allions, un jeune homme à moto est venu nous escorter jusqu’au riad. Sans blague, de trouver une adresse relève du miracle. Juste de trouver le nom de la rue est une tâche surhumaine! Haha!

 

m2

m3

m1

À notre arrivée au Riad Desert Camel, nous avons été accueillis comme des rois! Tous les hommes en charge de ce riad étaient tellement sympatiques. Nous avons déposés nos sacs et sommes allés sur la terasse derrière afin de discuter avec l’un d’eux tout en partageant un délicieux thé à la menthe sous le soleil brillant du désert. Comme il nous restait plus d’une heure avant notre départ pour le Sahara, nous avons profité de ce moment pour manger. Ils nous ont cuisiné un délicieux repas typiquement marocain. Pour 5 personnes le repas nous a couté la petite somme de 235 dirhams (33$ CAD).

Avant de quitter, nous avons préparé un seul sac avec nos vêtements chauds puisque dans le désert, la température tombe drastiquement la nuit.

 

m4

m21

m18

m17

Pour nous rendre au campement dans le Sahara où nous allions passer la nuit, nous sommes tous embarqués à dos de dromadaire pour une route d’environ 1h30 (90 minutes). Les enfants étaient fous de joie d’embarquer à nouveau sur ce majestueux, curieux et surtout immense animal. Sur la route, ce sont des dunes de sable à perte de vue que nous avons pu observer. Au début du chemin, nous avons croisé un mignon fennec (renard des sables). Notre guide nous expliquait la faune et la flore du Sahara. Nous avons pu voir des traces de scarabées, de serpents, de fennec et de souris des sables.

Heureusement que nous y sommes allés en hiver puisque la température était tout simplement parfaite (entre 20 et 25’C de jour). Le soleil brillait de mille feux et donnait une allure irréelle à ce paysage qui nous laissa sans mots.

 

m9

m11

m12

Une fois arrivés au campement, une tente nous a été assignée. Nous dormions les 5 dans la même tente, mais elle était assez spacieuse pour nous accommoder. Ce campement fonctionnait à l’énergie solaire pour le peu de lumières, au feu pour le feu de camp et les chandelles et au gaz pour la cuisine. Il y avait une citerne d’eau pour alimenter les deux toilettes et des lavabos. Il n’y avait pas que nous dans le campement, mais aussi 4 autres couples (sans enfants). Nous étions tous libres de circuler où bon nous semblait et de vaquer à nos occupations en attendant le festin du soir et le jam autour du feu plus tard en soirée. 

Dans le campement, il y avait des bancs, des tables, des instruments de musique, une balançoire, des tapis, mais aussi les mêmes hommes super sympathiques du Riad de départ. Aux alentours, il y avait des planches à neige pour faire du surf des sables, mais aussi des chaises/tables en haut des dunes pour avoir une vue à couper le souffle.

Une nuit dans ce campement coutait 611 dirhams (85$ CAD) pour nous 5 incluant le transport aller-retour à dos de dromadaire. Les repas étaient des frais à part, mais valaient vraiment la peine!

 

m7

m23

m20

m13

Les enfants ne se sont pas fait prier pour essayer le surf des sables! Nous avons tellement ris. Même papa a essayé. Le sable dans le Sahara est comme aucun autre sable que j’ai touché dans ma vie. Il est d’une couleur doré brillante et est tellement fin et doux sous les pieds. Marcher avec des souliers est extrêmement difficile, nus pieds c’est si simple! Alors nous avons tous délaissé les souliers au profit des pieds directement dans le sable chaud.

 

m5

m10

m19

m16

m15

L’immensité et la beauté du Sahara sont indescriptibles. Aucune photo ne peut rendre justice à cette magnifique nature. Le ciel bleu contre le sable doré était digne des plus belles oeuvres d’art! D’être debout nus pieds dans le Sahara était un de mes rêves et d’y être, laissez-moi vous dire que j’en ai pleinement profité. Je me suis assise au sommet d’une dune et je me suis simplement laissé imprégner de cette beauté.

 

m24

m6

À la tombée du soleil, à l’arrivée de l’ombre, le sable et la température se refroidissent à une vitesse folle! Nous avons été invités à nous joindre à une collation (thé, noix et petits craquelins) dans le campement, en compagnie des autres visiteurs. L’ambiance du campement uniquement allumé par des lampions était quelque chose!

Nous avons tous mangé dans une grande tente magnifiquement décorée. Ce n’était pas un simple repas, mais bien un véritable festin marocain! Nous avions le repas végétarien constitué d’un tagine Berbère, de salades, légumes, et accompagnements. C’était plus que  délicieux! Pour 5 personnes, nous avons déboursé 430 dirhams (60$ CAD) pour ce somptueux repas plusieurs services.

 

m22

m8

Après le repas, le ciel était d’un noir parfait. Sans aucune pollution visuelle nous avons pu être témoins d’un spectacle céleste que nous ne sommes pas prêts d’oublier. Il n’y avait pas un endroit dans le ciel où il n’y avait pas d’étoiles et de constellations. Traversant le ciel, la voie lactée était là, très visible et magnifique. Il n’existe aucun mot pour décrire ce ciel. C’est de loin l’une des plus belles et impressionnantes choses que j’ai eu la chance de voir dans ma vie. Les enfants, amoureux d’astronomie étaient aussi très impressionnés. Nous nous sommes couchés à même le sable et avons pleinement profité de cette vue.

La noirceur dans le désert n’est pas comme la noirceur à la maison. On ne voit absolument rien devant nous. Nous avons dû surveiller les enfants de très près pour éviter de les perdre dans cette infinité de sable.

Dans le campement, les hommes ont allumé un grand feu de camp et ont commencé à chanter des chants marocains en arabe. Nous nous sommes joints à eux autour du feu, seule source de lumière dans cette noirceur. Le feu nous réchauffait également étant donné que le mercure cette nuit-là affichait environ 0’C. Ce fut une heure complètement enflammée! Les chants ont résonés au rythme des djembes et autres instruments. Les enfants ont été invités à participer au spectacle et ils en étaient très heureux. Tous les adultes ont aussi participé. Si j’avais été capable d’arrêter le temps je l’aurais fait à cet instant précis. C’était complètement envoutant! Les enfants parfois aux djembes, parfois à danser autour du feu, ce fut un si beau moment pour nous tous.

Nous nous sommes couchés et les grosses couvertures épaisses n’étaient pas un luxe pour combattre la fraîcheur de la nuit sans chauffage. Heureusement nous étions tous très proches les uns des autres. Le lendemain matin, nous avons pris le thé en se réchauffant près du feu. Nos dromadaires nous attendaient pour la route de retour. Une fois de retour au riad, nous avons pu reprendre nos sacs et mangé un petit déjeuner sous la forme d’un délicieux buffet (le miel était hors de ce monde!!!) . Le service tout au courant de cette merveilleuse expérience était impeccable et que dire de l’animation au campement!! Notre chauffeur nous attendait afin de faire la longue route en direction de Boumalne Dades.

 

À bientôt pour la suite de nos aventures familiales en Espagne et au Maroc. Le prochain chapitre sera Boumalne Dades (Maroc).

 

One thought on “Maroc 2019 – Merzouga

  1. Pingback: Notre voyage familial au Maroc, la rétrospective |

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s