La porte

Dans mon monde, il existe une petite porte étrange. Devant cette porte, le silence règne. Quand l’on tend l’oreille, on peut entendre le murmure qui nous appelle à l’ouvrir. Que se cache-t’il derrière la porte?

Nul ne peut l’ouvrir sans la clé et cette clé, elle se trouve au plus profond de notre coeur et de notre âme.

En ouvrant la porte, une lumière qui n’existe nulle part ailleurs nous éblouit. Une lumière tellement brillante et vive qu’elle enflamme notre coeur. Cette lumière se loge au fond de notre âme et nous permet de voir cet autre monde. Un monde où les mots sérieux et les différences n’existent tout simplement pas. Un monde où il n’y a ni jugement, ni moquerie, un monde où tout ce qui semble étrange aux yeux des gens derrière la porte prend soudainement tout son sens.

En continuant d’avancer au travers la lumière, l’on s’arrête devant un arbre gigantesque et majestueux. Des centaines d’oiseaux de toutes les couleurs s’y reposent et chantent. Au pied de l’arbre, une silhouette silencieuse n’attend que de nous entendre s’assoir à ses côtés.

Assis tranquillement sous cet arbre, l’on peut souvent apercevoir le ciel s’assombrir brusquement et le vent se lever balayant tout sur son passage. De violents grondements de tonnerre et des éclairs illuminant le ciel, il y a tempête. Certains éclairs vont venir terminer leur course directement sur ce grand arbre, chassant ainsi les oiseaux. Des branches s’enflamment et en peu de temps l’arbre tout entier sera en train de bruler.

Au travers cette terrible tempête, la silhouette toujours assise sous l’arbre se retournera vers nous. Lorsque notre regard croisera le sien, une pluie torrentielle viendra éteindre le brasier. Les flammes éteintes, les rayons du soleil éclaireront à nouveau le ciel et chasseront la noirceur. Les feuilles pourront repousser tranquillement et les oiseaux reviendront trouver refuge entre les branches de cet arbre. L’on peut refermer les yeux et délicatement se faire bercer par le vent et la douce mélodie des oiseaux.

Cette porte étrange existe bel et bien dans mon monde. Lorsqu’elle s’ouvre, l’on peut entrevoir un monde bien spécial, entremêlant calme et chaos, celui de ma grande fille.

Dans notre monde, sa vie est associée au mot autisme, mais dans le sien, ce mot n’existe pas. Sa vie, elle la célèbre à sa façon, avec une intensité brûlante et ce un jour à la fois.

Ouvrez votre coeur et tendez l’oreille… écoutez l’appel de cette porte et entrez dans la lumière, elle vous transformera à jamais.

v

 

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s